Ces incultes qui nous gouvernent

CinciVox

Quel chemin parcouru, génération après génération, dans ce qui ressemble à une course au vulgaire. Sans remonter jusqu’à des temps mythologiques, contentons-nous d’observer cette increvable Ve République et ses monarques successifs. Le Général, homme de plume et d’épée, le normalien banquier-poète Pompidou, le lettré florentin Mitterrand et même l’ingénieur Giscard ou le faussement grossier Chirac qui préférait cacher sa passion des cultures dans sa part d’intime : chacun à sa manière a chéri la culture. Une anecdote amusante : je me suis récemment prêté avec un plaisir pervers à une drôle d’activité – revoir l’ensemble des débats d’entre-deux-tours des élections présidentielles depuis que ce rituel médiatique existe. Ces hommes pouvaient bien s’affronter sur tous les sujets, un consensus les frappait d’évidence : quelles que fussent les économies à promettre, incontinents, pour se faire élire, tous s’accordaient à ne pas toucher aux budgets de l’éducation ni à diminuer le nombre des enseignants…

Voir l’article original 804 mots de plus

La Capsule #47 – Le narratif de la peur s’effondre

La Croix du Sud/Ciel

Lien de la vidéo: https://rumble.com/vgpx17-la-capsule-47-le-narratif-de-la-peur-seffondre.html

Pour préciser mon discours, je peux vous résumer en une phrase mon impression sur la situation actuelle: je pense que le gouvernement, malgré des efforts titanesques en terme de communication, ne parvient pas à imposer son narratif de la peur, et que ce narratif s’est déjà effondré dans le reste du monde. En somme, je pense qu’il n’y a aucun pays dans le monde où la population désire vraiment une société vaccinale, une société de pseudo-sécurité associée à la surveillance de masse. Je pense que le monde entier a compris ce qu’ont tenté de nous faire nos gouvernants, et que ce narratif qu’on nous a vendu pendant un an et demi voit ses fondations se fissurer de plus en plus dangereusement. Enfin, en ce qui concerne la France, je pense que le narratif est aussi en train de s’y effondrer, mais que le gouvernement, grâce…

Voir l’article original 2 020 mots de plus

Discours de la servitude volontaire

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Voici le résumé d’un texte important pour la réflexion, un grand classique, le Discours de la servitude volontaire, de la Boétie, que l’une de mes étudiantes en culture générale (Master I de droit, section Carrière publique à l’université de Paris-Est), Mme Sylia Allileche, a bien voulu m’autoriser à publier.

                                     *

Vous aussi avez été choqués par l’union paradoxale des termes « servitude » et « volontaire » ? Et pourtant, il s’agit d’un texte politico-philosophique écrit par un jeune érudit du XVI° siècle, qui n’avait que dix-sept ans à la rédaction de cet essai. La Boétie est mort à 32 ans mais il aura eu le temps d’écrire un de ses textes les plus connus: « De la servitude volontaire ». Oeuvre politique mais également littéraire et morale, La Boétie y étudie les rapports maître-esclave qui régissent le monde. L’Homme est par nature né libre…

Voir l’article original 899 mots de plus

Venise, le couvre-feu et le ghetto

Actuel Moyen Âge

Mercredi dernier, le gouvernement a instauré un couvre-feu dans plusieurs grandes villes de France. Beaucoup de journaux l’ont dit: ce mot et cette pratique sont nés au Moyen Âge. Il s’agit littéralement alors de «couvrir son feu» pendant la nuit, pour éviter des incendies urbains. Mais, à Venise, au XVIe siècle, la pratique s’applique à un quartier spécifique: le ghetto juif.

Interdire la circulation

Les très nombreux juifs qui vivent en Occident au Moyen Âge sont soumis à un ensemble de lois visant à les maintenir dans un statut social inférieur et à les rendre reconnaissables. D’où, par exemple, le port de la rouelle, cette pièce de tissu jaune que les juifs doivent arborer sur leurs poitrines ou leurs chapeaux. Dans de nombreuses villes du bassin méditerranéen, les juifs ont également l’obligation de vivre dans un quartier spécifique, fermé par des portes et surveillé par des gardes.

Voir l’article original 984 mots de plus

Mots médiévaux, 4 – Banlieue

Actuel Moyen Âge

Dans cette nouvelle chronique, Hugo Blanchet, spécialiste en linguistiqueancienne, vous propose de découvrir des mots d’aujourd’hui… qui viennent en fait du Moyen Âge !

Les villes médiévales possédaient déjà des banlieues: le mot banlieue est même attesté tel quel en ancien français, dès le XIIe siècle. C’est d’abord un terme de droit féodal qui désigne spécifiquement l’espace d’une lieue, autour d’une ville, sur lequel s’étend le «ban», c’est-à-dire l’autorité seigneuriale ou municipale.

Le mot est construit sur le modèle du latin médiéval bannileuca ou bannileuga, de même sens, composé de bannus «ban» et leuca «lieue». On notera que le terme bas latin leuca (qui donne le français «lieue» mais aussi, en anglais, l’unité de mesure appelée league), n’est pas d’origine latine, mais possiblement gauloise!

Quant à bannus «juridiction, ban », il s’agit d’un emprunt au francique, qui remonte au verbe germanique *bannan- «proclamer, commander». Appartiennent à cette famille…

Voir l’article original 78 mots de plus

L’explosion qui approche

Maxime Tandonnet - Mon blog personnel

Chacun sent bien que le deuxième confinement ne passe pas dans le pays. Les sondages globaux sont faussés par le climat de peur. Sous l’effet de la crainte de la mort, les sondés répondent qu’ils sont prêts à tout accepter pour sauver leur peau. Mais dans les profondeurs de la nation, les mesures autoritaristes et liberticides du pouvoir ne sont pas acceptées. Cette fois-ci, les Français vivent comme une humiliation collective les laisser-passer obligatoires pour sortir de chez soi. Ils ne supportent pas que le pouvoir leur impose, comme à des enfants immatures,  sa vision des produits « essentiels » et non « essentiels ». Ils ne comprennent pas le choix arbitraire – et tellement emblématique – d’autoriser la vente de tabac mais de leur interdire d’acheter des livres en librairie. Ils n’acceptent pas le chantage permanent, puéril, du pouvoir sur « les fêtes de Noël et de fin d’année ». Ils jugent inadmissible les restrictions…

Voir l’article original 228 mots de plus

Mots médiévaux, 1 – Lobby

Actuel Moyen Âge

Dans cette nouvelle chronique, Hugo Blanchet, spécialiste en linguistique ancienne, vous propose de découvrir des mots d’aujourd’hui… qui viennent en fait du Moyen Âge !

Emprunté à l’anglais américain au XIXe siècle, le terme «lobby» désigne aujourd’hui un groupe de pression cherchant à influencer des milieux dirigeants. Il a originellement un sens bien plus concret et remonte en fait à l’ancien français!

En anglais, lobby peut en effet signifier «vestibule, entrée», puis, par extension, «groupe de personnes attendant dans l’entrée» (d’un bâtiment officiel, par exemple). Il doit s’agir d’un emprunt, en anglais du XVIe siècle, d’une forme *lobie «galerie, portique» en ancien français. Le mot est tiré du latin médiéval laubia «portique, entrée couverte»: c’est une adaptation du francique (la langue des
Francs) *laubija «couvert, toit», et également l’origine du français moderne «loge».

Ce mot d’origine germanique, désignant d’abord un espace couvert, appartient à la même famille que l’allemand Laube «tonnelle…

Voir l’article original 41 mots de plus