Venise, le couvre-feu et le ghetto

Actuel Moyen Âge

Mercredi dernier, le gouvernement a instauré un couvre-feu dans plusieurs grandes villes de France. Beaucoup de journaux l’ont dit: ce mot et cette pratique sont nés au Moyen Âge. Il s’agit littéralement alors de «couvrir son feu» pendant la nuit, pour éviter des incendies urbains. Mais, à Venise, au XVIe siècle, la pratique s’applique à un quartier spécifique: le ghetto juif.

Interdire la circulation

Les très nombreux juifs qui vivent en Occident au Moyen Âge sont soumis à un ensemble de lois visant à les maintenir dans un statut social inférieur et à les rendre reconnaissables. D’où, par exemple, le port de la rouelle, cette pièce de tissu jaune que les juifs doivent arborer sur leurs poitrines ou leurs chapeaux. Dans de nombreuses villes du bassin méditerranéen, les juifs ont également l’obligation de vivre dans un quartier spécifique, fermé par des portes et surveillé par des gardes.

Voir l’article original 984 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :